Plaque d’immatriculation de scooter

Pour rouler en scooter sur des voies publiques ouvertes à la circulation, le propriétaire du 2 roues est obligé de mettre une plaque d’immatriculation à l’arrière de son engin motorisé. Grâce à ce dispositif d’identification, le conducteur est à l’abri des contraventions obtenues lors d’éventuels contrôles des forces de l’ordre. Ces plaques minéralogiques doivent respecter certaines règles d’homologation pour pouvoir circuler en toute sérénité. Pour plus de détails sur les plaques d’immatriculation des scooters, je vous invite à lire notre article relatif à ce sujet.

Aperçu d’une plaque d’immatriculation d’un scooter

Plaque dimmatriculation de scooterUne plaque d’immatriculation d’une moto scooter est blanche tandis que le lettrage est noir. Le dispositif est décoré d’une eurobande bleue sur la partie en haut à gauche. Cet espace comprend le symbole de la communauté européenne ainsi qu’une lettre représentant le pays où a été immatriculé le scooter (F : France, I : Italie, E : Espagne, B : Belgique, D : Allemagne…).

Quelques règlements relatifs aux plaques de scooter

Contrairement à l’immatriculation d’une voiture, celle d’un scooter est unique et fixée sur un support inamovible à l’arrière de l’engin. Il est indispensable de poser le dispositif sur un endroit qui le met en évidence. Si l’accessoire doit contenir le symbole étoilé de l’Union européenne ainsi que la lettre identifiant le pays où est enregistré le scooter, la plaque minéralogique d’un scooter peut ne pas présenter d’identifiant territorial. Cette seconde bande bleue située obligatoirement à la droite des plaques de voiture comprend le logo de la région et le numéro de département en dessous du symbole. L’absence de cet identifiant territorial est due au format trop réduit de la plaque d’aluminium ou de plexiglas. Le moment opportun pour fixer sa plaque minéralogique est dès que vous obtenez le certificat d’immatriculation de votre appareil. Pour s’assurer de la conformité de la pièce, elle doit comporter un numéro d’homologation. Cette série de chiffres est gravée de façon indélébile sur le côté droit de la plaque. Le format du lettrage noir est plus petit que le numéro d’immatriculation. Pour garantir son authentification, il est important de confier la fabrication et la pose à un professionnel. Le titulaire du scooter doit assurer régulièrement l’entretien du dispositif. Il est indispensable que la plaque minéralogique soit en bon état et que l’intégralité des numéros soit lisible.

choisir une bonne assurance voiture

Personnalisation d’une plaque de scooter

Avant d’évoquer les caractéristiques techniques des plaques de moto de modèle scooter, nous allons d’abord vous expliquer quelques détails concernant la personnalisation possible. Le format d’immatriculation des plaques de scooter est identique à celui des voitures. Les motos inférieures à 50 cm3 ont une plaque où l’on peut lire des combinaisons alphanumériques composées de 2 lettres 3 chiffres 2 lettres (AA 123 BB). Il existe quelques astuces permettant de personnaliser davantage les plaques. Choisissez par exemple de mettre ou non de bavette, déterminez la couleur du liseré et personnalisez le texte que vous désirez insérer en bas de votre plaque. Il est également possible de fabriquer une plaque plus originale en choisissant différentes dimensions non homologuées, sélectionner la couleur de fond de votre plaque et même l’inscription qui remplacera le numéro d’immatriculation. En personnalisant délibérément des décorations fantaisistes pour votre plaque, vous disposerez d’une plaque minéralogique non conforme. Vous ne pourrez pas circuler sur des voies publiques avec votre plaque non règlementaire, par contre, vous pouvez l’utiliser en roulant sur des circuits privés ou en le posant lors des expositions et salons réservés aux motos de tuning. Les dimensions non homologuées des plaques de scooter sont très variées :

  • 27,5 x 7,5 cm
  • 24 x 7,5 cm
  • 22 x 6 cm
  • 21 x 13 cm
  • 20 x 5 cm
  • 18 x 5 cm
  • 17,5 x 10 cm
  • 17 x 17 cm
  • 17 x 13 cm
  • 17 x 10 cm

Les caractéristiques règlementaires des plaques de scooter

En ce qui concerne les règlementations à respecter pour les plaques minéralogiques, sachez que ces dispositifs ne doivent négliger aucun détail pour qu’ils soient conformes. L’homologation des plaques de scooters est telle qu’il est préférable de confier sa fabrication à des professionnels parfaitement équipés et qui connaissent les dimensions et caractéristiques nécessaires pour concevoir une plaque d’immatriculation de votre 2 roues. La taille légale d’une plaque de scooter est de 14 x 12 cm si elle ne dispose pas de bavette. Si elle est équipée d’une bavette, la plaque est de 14 x 13 cm. La longueur utile est de 128 mm minimum tandis que la hauteur minimum est de 108 mm. La hauteur des caractères d’immatriculations est de 4,4 cm alors que la largeur des caractères est généralement de 2,2 cm. Concernant l’espace entre le logo européen et la première lettre, il est d’au moins 1 cm. Avec de tels détails, on comprend mieux pourquoi la fabrication d’une plaque de scooter est si délicate et qu’il est préférable de confier sa confection à des experts. Le coût de ce service est d’environ 22 € TTC.