Plaques d’immatriculation rétractable

plaques immatriculation retractablesLes personnes qui cherchent tous les moyens pour ne pas être inquiétées par les radars automatiques sensibles à la vitesse font preuve d’ingéniosité, notamment en installant une plaque minéralogique rétractable sur leur véhicule. Cette procédure totalement illicite est une alternative efficace pour éviter les problèmes de radar. Méfiez-vous toutefois de cette pratique, car si vous vous faites attraper par les forces de l’ordre, vous serez sanctionné par une lourde pénalité. De plus, cette technique peut comporter certains défauts. Vous allez tout connaître sur cette méthode en lisant nos explications détaillées.

Principe de la plaque rétractable

Si vous êtes fans des films de l’agent secret James Bond (007), vous avez sûrement déjà constaté que les gadgets embarqués dans les nombreux véhicules de la personne qui a la permission de tuer sont très ingénieux. Dans l’un de ces films, vous avez sans doute remarqué que l’un de ces gadgets reprend le système de la plaque rétractable appelé également plaque escamotable ou pivotant. Le fonctionnement du système consiste à changer de plaque par une simple pression d’un bouton situé près du volant. Si le dispositif utilisé par le personnage de fiction permet de changer de numéro d’immatriculation pour passer inaperçu, la plaque escamotable consiste à cacher l’immatriculation de sa voiture en faisant apparaitre une plaque vierge.

À qui s’adressent les plaques escamotables ?

L’utilisation des plaques rétractables s’adresse principalement aux fans de tuning. Ces voitures au look impressionnant peuvent ainsi disposer des plaques minéralogiques au design entièrement original tout en installant un système permettant de changer de plaque grâce à un ingénieux système. Ce modèle de plaque totalement illégal est aussi autorisé lors des expositions ou des salons de voiture de tuning. Il est interdit de rouler avec une auto possédant une plaque d’immatriculation rétractable télécommandée.

choisir une bonne assurance voiture

Principal atout de la plaque rétractable

L’utilisation de plaque escamotable sur les voies publiques ouvertes à la circulation a comme principal avantage de posséder un système anti-radar. En ayant recours à un moyen permettant de cacher rapidement l’écriture sur la plaque minéralogique, vous pourrez passer sous un radar automatique, vous faire flasher et ne pas avoir à payer d’amende en cas d’excès de vitesse. L’utilité des radars de vitesse consiste à prendre une photo des voitures qui dépassent la vitesse autorisée. L’identification du véhicule se déclenche automatiquement par une lecture de plaque minéralogique. Si celui-ci n’est pas visible, l’appareil ne pourra pas identifier le titulaire du véhicule afin d’envoyer la contravention.

Les limites de la plaque anti-flash

Le problème avec les plaques d’immatriculation rétractable est qu’il existe d’autres moyens permettant d’identifier un véhicule. Certains radars automatisés prennent des photos à l’avant et à l’arrière des véhicules en infraction. Si le système mobile n’est installé que pour l’arrière du véhicule, vous risquez de vous faire attraper grâce au cliché obtenu à l’avant de votre voiture. D’ailleurs, lors d’un examen manuel des preuves de la mauvaise conduite, il est possible de détecter un véhicule en affinant l’image obtenue du radar automatique. L’étude minutieuse se fera non pas sur la plaque minéralogique truquée, mais sur d’autres éléments compromettants comme la vignette d’assurance.

De plus, lorsque vous utilisez ce système, il est important de connaître les emplacements des radars automatiques pour pouvoir remettre rapidement vos plaques une fois que l’appareil sensible à la vitesse est dépassé. Le souci est que les panneaux signalant la présence de radars sont retirés de la circulation. Ce réflexe doit être effectué hâtivement, car, si les forces de l’ordre remarquent que vous roulez sans plaques minéralogiques, il y a de fortes chances que vous vous fassiez contrôler. Lors de cet examen, les policiers n’auront aucun mal à constater votre plaque non homologuée puisqu’ils connaissent déjà cette technique. Le plus délicat avec cette méthode est que parfois, les forces de l’ordre sont postées dans des endroits inattendus, des fois proches d’un radar automatique. Il faut donc être très prudent quand vous manipulez votre plaque amovible. Ce stress permanent provoque une déconcentration pendant votre conduite. En ajoutant cette tension supplémentaire au volant, alors que vous roulez en excès de vitesse (c’est le seul intérêt de ce système) vous augmentez les risques d’accident.

Les risques encourus pour l’utilisation de plaque d’immatriculation pivotante

Les plaques d’immatriculation tournante sont des accessoires qui peuvent être posés sur les voitures, les cyclo et motos. Le prix de ces modèles de plaques rotatives est onéreux (100 à 400 €) lors de l’installation, ajouter à cela le montant de l’amende lorsque votre système est découvert par les forces de l’ordre et vous constaterez rapidement que cette astuce antiradar n’en vaut vraiment pas la peine. Une plaque homologuée doit être attachée au support fixe et le fait de la poser sur un support rotatif pourra vous coûter extrêmement cher : 6 points de permis, une contravention qui pourra atteindre jusqu’à 30 000 €, la confiscation de votre voiture, suspension de permis pendant 3 ans et 7 ans de prison.